L’homme impie et celui qui le retient

Aller en bas

L’homme impie et celui qui le retient Empty L’homme impie et celui qui le retient

Message par Mimarie le Sam 31 Aoû 2019 - 18:38

Bonsoir,
voici un article qui présente une interprétation inhabituelle pour certains d'entre nous de 2Thess2 1-7 à propos de l'homme impie et celui qui le retient, citation:

"1. Nous vous le demandons, frères, en ce qui concerne l'avènement du Seigneur Jésus-Christ et notre rassemblement auprès de lui, 2.ne vous laissez pas promptement ébranler dans votre bon sens, ni alarmer par quelque inspiration, par quelque parole ou par
quelque lettre qui nous serait attribuée, comme si le Jour du Seigneur était déjà là. 3.Que personne ne vous séduise d'aucune manière ; car il faut qu'auparavant l'apostasie soit arrivée, et que se révèle l'homme impie, le fils de perdition, 4.l'adversaire qui s'élève au-dessus de tout ce qu'on appelle Dieu ou qu'on adore, et qui va jusqu'à s'asseoir dans le temple de Dieu et se faire passer lui-même pour Dieu. 5.Ne vous souvenez-vous pas que je vous disais cela, lorsque j'étais encore auprès de vous ? 6. Et maintenant vous savez bien ce qui le retient, pour qu'il ne se révèle qu'en son temps. 7.Car déjà le mystère de l'iniquité est à l'œuvre, (il faut) seulement que celui qui le retient encore ait disparu. "

à présent , l'interprétation donnée:

Paul écrit 2 Thessaloniciens 2 avant le siège de Jérusalem en l’an 70 (puisqu’il est martyrisé à Rome par Néron au milieu de la décennie 60), il est donc sensé qu’il écrive que le Jour du Seigneur (la venue en jugement de Jésus sur Jérusalem) n’est pas encore là (v. 2). Paul précise que « l’homme impie, le fils de la perdition, l’adversaire  » qui « va jusqu’à s’assoir dans le temple de Dieu » (v. 3-4) « agit déjà » au Ier siècle (v. 7). Paul précise aussi qu’un autre personnage le « retient » déjà au Ier siècle (v. 5 et 7). On voit clairement que Paul renvoie à des personnages et à des agissements du Ier siècle. L’identité de ces personnages n’est pas fournie par l’épître, mais elle était certainement connue des chrétiens de Thessalonique, puisque l’apôtre leur écrit verbatim « vous savez » qui ils sont (v. 6) !
Il n’y a pas lieu de dissocier l’« homme impie » du « mystère de l’iniquité » et de prétendre que l’homme impie agira seulement à l’Eschaton malgré que le mystère d’iniquité a agi au Ier siècle, car Paul établit lui même une adéquation entre l’homme impie et le mystère de l’iniquité car les deux sont déjà retenus au Ier siècle (v. 6-7), les deux agissent donc au Ier siècle. Le mystère de l’iniquité est simplement un qualificatif supplémentaire à la suite de qualificatifs « l’homme impie, le fils de la perdition, l’adversaire  » qui désignent tous le même personnage. La correspondance impie-iniquité est évidente.

Like a Star @ heaven À quelle entité et personnage doit-on identifier l’« homme d'iniquité » de 2 Thessaloniciens 2 ?
L’homme d’iniquité désigne en toute vraisemblance les autorités judaïques du Ier siècle qui firent crucifier le Messie et persécutèrent sauvagement l’Église naissante (Actes 4:1-22, 5:17-42, 6:7-15, 7:51-60, 8:1-4, etc.)33. Si on cherche un personnage spécifique, un excellent candidat est le grand-prêtre juif Ananias de Zébédée, « assis dans la chaire de Moïse » (Matthieu 23:2), persécuteur des premiers chrétiens, qui fit illégalement frapper Paul au visage et instigua l’accusation judiciaire contre lui en l’an 58 (Actes 23:2 et 24:1).

Like a Star @ heaven Et quelle entité et personnage doit-on identifier « celui qui retient l'homme d’iniquité » en 2 Thessaloniciens 2 ?
En toute vraisemblance, celui qui retient l’homme d’iniquité réfère aux magistrats inférieurs romains du milieu du Ier siècle qui ont freiné les persécutions judaïques s’abattant sur l’Église. Le proconsul de Paphos (à Chypre), Sergius Paulus, se convertit à l’Évangile (Actes 13:6-12). La citoyenneté romaine protège Paul et Silas à Philippes en Macédoine (Actes 16:35-40). Le proconsul d’Achaïe, Gallion, acquitte Paul à Corinthe (Actes 18:12-17). Le tribun de Jérusalem y déjoue une tentative d’assassinat contre Paul en le protégeant dans la forteresse Antonia (Actes 23:12-22) en 58. Vers 60, le magistrat romain de Sidon, Julius, traite Paul avec bienveillance (Actes 27:3), et celui de Malte, Publius, héberge Paul de manière amicale (Actes 28:7). À Rome, pendant deux ans, les magistrats inférieurs permettent à Paul de demeurer dans une maison particulière et de recevoir qui bon lui semblait, « en toute liberté et sans obstacle » (Actes 28:16/30-31).
En Judée, le magistrat inférieur Agrippa II (nommé par les Romains) s’interposa en 62 entre le Sanhédrin et les chrétiens en retirant la grande-prêtrise à Ananus après que celui-ci ait fait lapider Jacques le Juste, frère de Jésus et pasteur de l’Église de Jérusalem (Flavius Josèphe, Antiquités judaïques 20:9:1). Si on cherche un personnage spécifique, le meilleur candidat est probablement Agrippa II (voir bio sur Universalis | bio sur Britannica), roi de facto de Judée de 48 à 66, roi de jure de Chalcis (carte) de 50 à 53, tétrarque de jure de Syrie méridionale de 54 à 70 et tétrarque de jure de Galilée de 61 à 66. Agrippa II se prononça en faveur de la libération de Paul lorsque celui-ci comparu devant lui à Césarée-Maritime en 59 (Actes 26:32).


tiré de   https://monarchomaque.org/2014/04/05/preterisme/  
Mimarie
Mimarie

Messages : 1184
Date d'inscription : 19/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

L’homme impie et celui qui le retient Empty Re: L’homme impie et celui qui le retient

Message par Emmanuel le Jeu 5 Sep 2019 - 20:16

Bonjour Mimarie,

Il y a un gouffre entre un grand prêtre "assis dans la chaire de Moïse" et "l'homme impie, le fils de perdition, l'adversaire qui s'élève au-dessus de tout ce qu'on appelle Dieu ou qu'on adore, et qui va jusqu'à s'asseoir dans le temple de Dieu et se faire passer lui-même pour Dieu".

Et puis l'apostasie était-elle là à cette époque ?

Bref, je trouve ça très léger comme explication.

Par contre, je vois un lien avec la prostituée assise sur la bête. Ce n'est que lorsque la bête renverse la prostituée qu'elle prend le pouvoir. Reste à identifier la prostituée et la bête.

On n'est pas plus avancés.

Very Happy


_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
Emmanuel
Emmanuel

Messages : 1995
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 45
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

L’homme impie et celui qui le retient Empty Re: L’homme impie et celui qui le retient

Message par Mimarie le Sam 7 Sep 2019 - 2:38

Hello Emmanuel

Oui, ce n'est pas très convaincant, peut-être un  aspect de réalisation partielle du texte ? ...
le peuple juif, en refusant le Christ et son message, a apostasié. Il a rejeté son Messie.
(la définition Strong du mot grec apostasia c'est "l'action de s'éloigner de, de rennoncer, défection,")

Selon le contexte, pour "Ce qui retient" ou "Ce qui fait obstacle à l'avènement de l'Antéchrist", les Thessaloniciens le savaient, le comprennaient, parce que l'apôtre le leur avait dit; nous, nous ne le savons pas...


le commentaire de la Bible Annotée sur ce passage examine les diverses possibilités de compréhension sur l'homme d'iniquité et ce qui le retient, le mystère de l'iniquité : c'est intéressant,

https://www.lueur.org/bible/2thessaloniciens2/annotee-neuchatel

extrait à propos de  "l'homme d'iniquité":
Que faut-il conclure de ces vues diverses ? Que toutes ont leur part de vérité ; que la prophétie de l'apôtre a, comme toute prophétie, son accomplissement graduel ; qu'il y a plusieurs antéchrists (1Jean 2.18) et des forces infiniment diverses qui leur appartiennent ; que le dernier, le plus puissant de tous, réunira toutes ces forces sous sa domination avant d'être "détruit par le Seigneur et par son avènement."
Ce qu'il sera, sous quelles formes et par quels moyens il réalisera sa puissance, ce sont là des questions auxquelles il faut savoir répondre : Je ne sais pas.

extrait sur "ce qui le retient":
" la raison qui selon Bonnet empêche que "celui qui retient ne désigne Dieu, s'applique pareillement au Saint-Esprit dont il ne peut pas non plus être dit qu'il doive être mis de côté. Assez tôt dans l'histoire certains émirent l'hypothèse que les dons du Saint-Esprit empêchaient l'apparition de l'impie. Origène réfute cette idée : "s'il s'agissait du Saint-Esprit, Paul le dirait". Effectivement, la façon dont Paul s'exprime montre qu'il ne désire pas écrire ouvertement quels sont cette puissance et ce personnage qui retiennent".
...
"Frédéric Godet nous met sur la voie en soulignant que Paul était persuadé de l'origine juive du faux-messie à venir. On comprend dans ce sens qu'il parle en termes couverts afin de ne pas provoquer ceux qui l'avaient fait arrêter, précisément à Thessalonique, et dont il souffrait encore présentement à Corinthe. Le pouvoir et la personne auxquels Paul fait allusion, auraient été, de son temps, l'empire romain et son représentant qui comprimaient alors la révolte du peuple juif. C'était là l'idée générale des premiers commentateurs. Cette explication tient elle encore, après la destruction du temple, la diaspora, puis le retour des juifs dans leur pays ?

sur le "mystère de l'iniquité":
2.7 "Car le mystère de l'iniquité agit déjà ; il faut seulement que celui qui le retient présentement ait disparu".
Paul, comme Jean, (1Jean 2.18,19) voit dans les erreurs et les souillures qui se glissaient alors déjà au sein des Eglises le commencement de l'action de l'Antéchrist. (Comparer verset 2, dernière note ; 1Thessaloniciens 4.15, note.)
- Il nomme ce mal un mystère, parce qu'il est caché dans les profondeurs du monde moral, comme le bien qui est caché en Dieu et dans le cœur des fidèles s'appelle le "mystère de piété." Aussi la manifestation de ce mystère d'iniquité sera-t-elle une révélation. (versets 3-6)
- Alors apparaîtra dans sa hideuse puissance l'iniquité ou l'illégalité, qui comprend tout ce qui est opposé à la loi de Dieu.

Pour les curieux, lisez le commentaire en entier, très fourni.

une bonne journée et un bon WE
sunny
Mimarie
Mimarie

Messages : 1184
Date d'inscription : 19/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

L’homme impie et celui qui le retient Empty Re: L’homme impie et celui qui le retient

Message par Emmanuel le Sam 7 Sep 2019 - 10:46

Mimarie a écrit:le peuple juif, en refusant le Christ et son message, a apostasié. Il a rejeté son Messie.

Le problème est que Paul parle d'une apostasie à venir alors que les juifs, dans leur majorité, ont déjà rejeté le Messie. On peut donc penser que cette apostasie concerne les chrétiens. Il me semble que Paul vise une époque où la majorité des chrétiens auront renié le Christ.

Pour que le Christ revienne dans la gloire et que ses fidèles soient rassemblés auprès de lui il y a deux conditions :

1) Que l'apostasie vienne.

2) Que l'homme impie, le fils de perdition se révèle.

_________________
"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé" (Romains 10:9)
Emmanuel
Emmanuel

Messages : 1995
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 45
Localisation : Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

L’homme impie et celui qui le retient Empty Re: L’homme impie et celui qui le retient

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum